Ceci est un message d’alerte : Je vais raconter ma vie

Vous vous demandez comment j’en suis arrivé à la création d’entreprise ? Et bien je vais vous répondre.

Vous ne vous le demandez pas, tant pis, cet article est déjà publié.

Le moyen le plus simple est encore d’exposer les faits chronologiquement. Et là on se réfère directement au titre : je vais vous raconter ma vie…

Attention toutefois, je recadre : l’objectif est de faire partager mon expérience comme j’aurais aimé qu’on le fasse avec moi au moment où j’ai pris la décision de me lancer. Je vais détailler certains points, pas trop pour ne pas vous perdre, mais suffisamment je l’espère pour vous éclairer, surtout si vous cherchez à créer également.

donner

Pour placer le contexte, j’ai toujours eu la conviction que j’allais créer quelque chose par et pour moi-même. Une ligne de vêtements, un spectacle de comédie musicale, une maquette d’avion, Facebook ou… ma petite entreprise. Facebook a été créé juste avant que je n’y pense et je garderai mes essais à la machine à coudre et aux claquettes pour moi, mais en revanche, lorsque j’ai eu L’IDEE, j’ai su que le moment était venu.

Pour info, j’ai fait une école de commerce post bac, puis un master II Marketing Communication & management, qui m’ont donné une base et une manière de penser, un éventail de connaissances et de compétences importantes. Cependant, je suis convaincue qu’avec une autre formation, on peut tout aussi bien s’en sortir. Lorsqu’on se jette là dedans pour la première fois, tout se fait de manière empirique et grâce au bon sens. Les diplômes sont anecdotiques (mes parents seront sûrement ravis de l’apprendre 🙂 ).

J’ai eu mon idée à un moment où j’étais en poste en CDI dans une agence média. Au départ, il n’était pas question de tout laisser tomber pour créer ma boite sur un coup de tête. Mais le projet a muri et plusieurs circonstances m’ont aidées à me décider. La principale étant que je ne m’épanouissais pas dans mon travail. L’autre, que j’étais très entourée par mes proches. Ma famille et mes amis m’ont poussée dans ce sens, en me soutenant moralement et financièrement.

Au bout d’environ 6 mois de réflexion, après avoir analysé certains points essentiels (que vous retrouverez ici), j’ai finalement donné ma démission pour me lancer à 100% dans mon projet. J’ai alors choisi de me laisser un an, le risque principal étant de se retrouver sans revenu.

Pour éviter cette situation – et là, attention, info Pôle Emploi – j’ai pris un job en CDD à mi-temps en tant que vendeuse dans les 15 jours qui ont suivi ma démission. Léger choc émotionnel ! Mais parfaite expérience. Qui m’a en plus permis de bénéficier des allocations chômage à la fin de mon contrat. C’est pas Las Vegas mais ça paie les factures ! Et pendant ce temps, on peut bûcher sur son projet.

2ème conseil : si vous optez pour le job provisoire, pensez à postuler chez un de vos futurs concurrents ou partenaire, ça vous sera d’une grande aide pour l’étude de marché et la connaissance du secteur. Ce que je n’ai pas fait d’ailleurs, mais passons.

Depuis j’avance tous les jours, parfois beaucoup, parfois pas du tout… Là j’approche du but mais rien n’est certain malgré tout, mis à part que j’irai jusqu’au bout de mon idée.

Quoi qu’il en soit, j’ai hâte que la boutique soit enfin en ligne et de pouvoir vous présenter tous les produits sélectionnés et assemblés pour vos fêtes !

Si tout se passe bien, ce n’est plus qu’une question de semaines.

A très vite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s